Inscrite dans la profession de foi de la nouvelle équipe municipale, la réhabilitation du cimetière suit son cours. Elle a débuté courant juin avec la création d'un espace cinéraire composé d'un jardin de dispersion avec colonne du souvenir et de trois columbariums. 

Pour autant, le laborieux travail que constitue l'élaboration d'un nouveau plan de cimetière se poursuit. Il a obligé la commission de travail désignée à répertorier les huit cents tombes du cimetière. Deux-cent-quatre-vingts sépultures situées dans les allées allant de M à V, soit de la porte principale à la croix centrale, paraissent en état d'abandon ou non- entretenues. 

Ce recensement exclu le carré des enfants qui fera l'objet d'une réflexion à part. Les procédures administratives de reprise sont engagées sur la portion qui va de l'allée V à U, soit les premières à l'entrée. 
Reste à lancer les mêmes procédures pour les allées allant de M à T. Sur ce nouveau plan seront positionnées les sépultures entretenues sans acte de concession, non entretenues ainsi que les concessions à l'échéance de 30 et 50 ans. Les concessions perpétuelles ne concernant que les pourtours du cimetière. 

Pour contribuer de façon écologique à l'amélioration de l'aspect général , le lieu de stockage des végétaux et plastiques a été supprimé et remplacé par des bacs de tri sélectif. A plus long terme,le règlement général du cimetière devra être révisé et d'autres projets comme la construction d'un ossuaire et d'un caveau provisoire sont à l'étude. 

 

La dernière journée d'école des enfants du groupe scolaire s'est déclinée toute entière sur le thème de Noël. Tout a débuté avec la visite du Père Noël dans les classes avec bien évidemment la distribution de cadeaux et de douceurs chocolatées. 

Le repas de Noël préparé par Lucette Cambazard et ses lutines a contenté les papilles de près de cent enfants sur les cent trente enfants que compte l'école.Puis l'animation de fin de journée est arrivée avec les chants de Noël des enfants et des enseignants relayée par les festivités organisées par l'association de parents d'élèves FroCo et ViBo'G, qui avait demandé à un proche cousin du Père Noël, le Père Jean-Charles Pichevel, venu avec son attelage, d'assurer l'animation du soir au grand bonheur des petits et des grands.

 

 

Pari tenu : Le fablab de Commenailles a trouvé son public. 

Samedi soir, de nombreux habitants de tout le territoire de Bresse-Revermont avaient répondu à l'invitation de la municipalité pour le lancement du projet Fablab. Cette première réunion publique avait pour objectif d'expliquer la pertinence d'un tel laboratoire de rencontres et de fabrication sur la commune, ateliers de démonstrations à l'appui.Contactés par Jean-Philippe Clerc, conseiller municipal et porteur du projet, des représentants des Fablabs d'Arbois, Biarne, Montagny prés Louhans et Champagnole avaient fait le déplacement avec leur matériel, imprimante 3D, laser 3D, machines à découper.

Pour Jean-Louis Maitre, maire "Alors que nous sommes les délaissés du haut débit, créer un fablab, c'est apporter la preuve de la vitalité du monde rural, de sa capacité à suivre les évolutions numériques, informatiques et technologiques, c'est aussi un lieu de partage, de savoir-faire et de vie sociale et intergénérationnelle qu'il faut soutenir" 
Qu'est ce qu'un Fablab : Avec pour principe de base de lutter contre l'obsolescence programmée, le Fablab par extension est un lieu de création collaborative ouvert à tous où sont mises à disposition des machines outils pilotées par ordinateur. 

 

white_arrow.png

Partenaires