Inscrite dans la profession de foi de la nouvelle équipe municipale, la réhabilitation du cimetière suit son cours. Elle a débuté courant juin avec la création d'un espace cinéraire composé d'un jardin de dispersion avec colonne du souvenir et de trois columbariums. 

Pour autant, le laborieux travail que constitue l'élaboration d'un nouveau plan de cimetière se poursuit. Il a obligé la commission de travail désignée à répertorier les huit cents tombes du cimetière. Deux-cent-quatre-vingts sépultures situées dans les allées allant de M à V, soit de la porte principale à la croix centrale, paraissent en état d'abandon ou non- entretenues. 

Ce recensement exclu le carré des enfants qui fera l'objet d'une réflexion à part. Les procédures administratives de reprise sont engagées sur la portion qui va de l'allée V à U, soit les premières à l'entrée. 
Reste à lancer les mêmes procédures pour les allées allant de M à T. Sur ce nouveau plan seront positionnées les sépultures entretenues sans acte de concession, non entretenues ainsi que les concessions à l'échéance de 30 et 50 ans. Les concessions perpétuelles ne concernant que les pourtours du cimetière. 

Pour contribuer de façon écologique à l'amélioration de l'aspect général , le lieu de stockage des végétaux et plastiques a été supprimé et remplacé par des bacs de tri sélectif. A plus long terme,le règlement général du cimetière devra être révisé et d'autres projets comme la construction d'un ossuaire et d'un caveau provisoire sont à l'étude. 

 

white_arrow.png

Partenaires