Madame la conseillère départementale

Monsieur le conseiller départemental

Monsieur Bois représentant le président du Conseil Départemental

Monsieur Bérot représentant Mr le Député Maire

Monsieur le président du Pays lédonien

Mesdames et Messieurs les Maires,

Mesdames Messieurs les conseillers communautaires,

Messieurs les représentants de la gendarmerie et des pompiers

Mesdames Messieurs les représentants des chambres consulaires,

Mesdames Messieurs les représentants des administrations et assimilés,

Mesdames Messieurs les agents et personnels de la communauté de communes,

Mesdames Messieurs les présidents d’associations

Mesdames messieurs les bénévoles de la médiathèque

Mesdames Messieurs,

 

Avant toute chose, je tiens à vous transmettre les excuses de :

De Mme la Présidente de Région et de Mr le Préfet,

Bonjour et  Bienvenue à toutes et à tous.  Merci Madame la Maire de Ruffey, Chère Evelyne, de nous mettre à disposition cette belle salle pour la cérémonie des vœux qui est maintenant entrée dans les us et coutumes de Bresse-Revermont.Merci également aux élus et agents de la communauté de communes qui ont contribué à l’organisation de cette soirée.

Merci à vous tous qui avez répondu  à notre invitation. Je suis extrêmement sensible à la présence de chacune et chacun d’entre vous et je suis heureux d’avoir l’occasion de partager avec vous un agréable et rare moment de convivialité. Dans un premier temps il sera l’occasion de retracer les évènements et les réalisations de l’année qui vient de s’écouler. Il donnera   l’opportunité de vous faire part de quelques-uns de nos projets pour l’avenir de la Communauté de Communes.

Mais il donne déjà aux Vice-Présidents, aux membres du bureau et à moi-même, le plaisir de vous retrouver pour vous présenter nos vœux pour 2016.

Que cette nouvelle année soit belle et bonne.

Qu’elle soit, pour vous et vos proches, une source inépuisable de sérénité. Qu’elle vous abreuve de satisfactions profondes et vous donne un filet permanent de joies, petites et grandes.

Qu’elle vous préserve en bonne santé, vous évite les tourments et les difficultés de la vie afin que chacun d’entre vous puisse accomplir ses projets et plus encore … ses rêves.

Permettez- moi de vous associer à la pensée toute particulière que j’ai pour nos concitoyens qui sont dans la peine, la solitude, ou la maladie. Que 2016 leur apporte également des motifs de réconfort et d’espérance.

Je veux profiter de cet instant pour rendre Hommage à Quatre conseillers municipaux qui sont décédés. Ayons une pensée pour Paul Bailly, et  André Singer adjoints à la Mairie de Toulouse le château, pour Michel Serrand adjoint à la mairie de Mantry et pour Yves Buatois de Larnaud.

Je veux également revenir sur les inqualifiables actes de terrorisme. Tout a été dit et aujourd’hui seul reste le souvenir de ces actes barbares et une volonté indéfectible de rejeter la terreur et l’intimidation avec dignité et fermeté. Jamais nous ne pardonnerons et le combat durera certainement longtemps avant de voir l’élimination de ce fléau. Alors ne nous relâchons pas. Plus que jamais soyons porteurs et défenseurs des valeurs républicaines.

Défendons nos libertés :

Liberté de dire, de lire, d’écrire, de dessiner et de caricaturer

Liberté de danser, de chanter, de s’amuser

Liberté de raisonner, de croire, de penser et de rêver

Liberté d’accepter, de tolérer, de concéder et de refuser

Donnons sa valeur à la fraternité. Une fraternité  faite de compréhension des autres, de bienveillance, de générosité, d’altruisme,  d’entraide et de solidarité, de respect des autres.

Ce sont nos armes pour faire refluer partout l’obscurantisme et donner la lumière à ceux qui seraient tentés par ces idées.

Je tiens également à accueillir solennellement mais aussi très amicalement Madame le Maire de la commune Nouvelle d’Arlay. Votre commune a fait le choix de rester au sein de notre communauté de communes de Bresse Revermont et je la remercie de l’honneur qu’elle nous fait. C’est avec un réel plaisir que nous ouvrons les portes de notre collectivité à l’ensemble des conseillers de votre commune nouvelle et nous allons rapidement regarder comment organiser notre collaboration.

Je veux maintenant manifester ma reconnaissance la plus sincère ainsi que mes remerciements à tous ceux qui participent activement à la vie de la Communauté de communes.

Cette année nous avons voulu honorer les bénévoles qui nous ont accompagnés et qui nous accompagnent encore au sein de la médiathèque dans les différents espaces. Je sais qu’ils prennent sur leur temps de vie et combien leur temps nous est précieux. Ils nous apportent beaucoup et acceptent des contraintes fortes, parfois assimilables à un travail en entreprise. Je tiens donc à vous remercier très solennellement mais aussi très chaleureusement pour votre travail, votre implication et votre dévouement. Merci ! Votre collaboration est indispensable pour le bon fonctionnement de tous les espaces culturels de Bresse Revermont et pour leur rayonnement !

Nous avons également voulu avoir à nos côtés les présidents d’associations avec qui nous avons des conventions pour qu’ils transmettent à leurs adhérents nos sincères et amicaux remerciements pour leurs activités et leur participation  à la vie sociale locale. Vous êtes des acteurs du dynamisme de notre communauté de communes.

Parfois nous subissons quelques tracasseries administratives que nous aimerions éviter. Parfois nous avons un degré d’exigences que vous supportez, mais quand la volonté commune d’aboutir est là, les résultats le sont aussi, c’est pourquoi je tiens à vous remercier mesdames et messieurs les représentants de l’état, pour votre implication et votre soutien. Nous l’apprécions et nous apprécions cette collaboration !

Nous avons pris nos marques avec le Conseil Départemental cette instance incontournable qui a évolué suite aux dernières élections. Je ne doute pas, qu’au-delà des contraintes annoncées par le Président Pernot, nous saurons trouver les voies de coopérations nouvelles qui nous aideront à faire prospérer ensemble le territoire jurassien et bien entendu Bresse-Revermont. Nous serons en cela accompagnés par nos deux conseillers départementaux :   Danielle Brulebois qui nous a toujours soutenus, a porté nos dossiers et je la remercie pour son travail et sa pugnacité car son action a été déterminante. Elle est maintenant accompagnée de notre premier Vice-président, Philippe Antoine en qui j’ai toute confiance et qui pourra apporter, dans les dossiers, une vision sous les deux angles départemental et intercommunal. Merci pour votre implication et votre travail constructif dans la nouvelle assemblée.

Le conseil régional a lui aussi évolué et maintenant que nous sommes dans la nouvelle grande région Bourgogne- Franche-comté, nous devons prendre de nouveaux repères. Mais je vous rassure, nous avons gardé des interlocuteurs qui nous permettront de continuer à entretenir des relations cordiales porteuses de réussites pour Bresse-Revermont.

Le Pays lédonien s’est élargi et compte 9 communautés de communes devenant au passage Pole d’Equilibre Territorial Rural. Merci à son Président pour la confiance qu’il me fait en tant que premier vice-président.  Cher Patrick nous travaillons ensemble dans un climat de confiance propice à de belles réalisations et je ne doute pas que nous trouverons, dans le cadre du programme Leader, entre autres, les pistes du développement économique des territoires qui composent le PETR.

Merci, aux chambres consulaires et à tous ceux qui assument des missions de services publics. Nous vous solliciterons encore et nous continuerons à travailler avec vous dans un climat de sympathie partagée. Nous avons eu en 2015 une collaboration fructueuse que nous poursuivrons en 2016.

Merci aux pompiers et à la gendarmerie qui assurent sur nos communes la première présence sécuritaire. C’est important de vous savoir encore proche et de pouvoir compter sur vous quand nous vous sollicitons.

Je remercie également tous les membres du Conseil Communautaire, les membres du bureau et tous les Vice-présidents pour le travail effectué. Ces derniers dans leur intervention vous le retraceront et vous donneront les grandes lignes des projets à venir.

Chacun d’entre vous, Mesdames et Messieurs les élus, vous avez assumé en gérant vos contraintes et vos emplois du temps personnels et professionnels. Vous êtes impliqués au sein des commissions, respectueux des engagements que vous avez pris envers la collectivité et conscients de vos responsabilités.

Ensemble nous avons travaillé et fait aboutir de beaux projets, et je vous remercie de votre soutien et de la confiance que vous m’accordez. Sachez qu’elle est réciproque et que je sais que c’est collectivement que nous construisons Bresse Revermont. Je vous sais gré de votre travail et plus simplement d’être là.

J’adresse maintenant mes remerciements à tous le personnel de la communauté de communes, de l’EHPAD, du foyer logement, du centre intercommunal d’action sociale et des services partagés. Merci à vous toutes et tous pour votre travail, chacune et chacun avec vos propres responsabilités, vous contribuez à servir au mieux l’intérêt général. Vous mesdames et messieurs les chefs de services et proches collaborateurs je sais pouvoir compter sur vous en toutes circonstances et vous savez mettre au service de notre collectivité vos compétences, vos connaissances et votre implication. Je peux vous dire à tous que les succès de notre intercommunalité, sont aussi les vôtres et que vous participez pleinement à son image et à son rayonnement.  Je veux ici accorder un remerciement particulier à Fabrice Castro Directeur général des services par intérim et lui dire que j’apprécie notre collaboration. 

Je peux maintenant aborder la vie de la communauté de communes et ses ambitions pour l’avenir.  Nous entrons dans la 6eme année de vie de notre Com-Com, et le diaporama qui se déroule vous retrace l’activité de ces 5 dernières années. 2015 a été fructueuse et si elle a été compliquée, mouvementée et parfois perturbante, nous avons su continuer à débattre, à travailler, à avancer. Nous avons maintenu le cap que nous nous étions fixé, réalisé ce que nous avions prévu tout en assurant  un contrôle rigoureux et pragmatique de notre budget.

J’ai mis, et vous avec moi, dans toutes nos actions, ces valeurs qui s’ancrent profondément à Bresse-Revermont : la proximité, la cohésion, la solidarité, et le respect.

Je vous avais dit que nous ferions du développement économique notre priorité et Philippe  Antoine vous démontrera qu’il a mis beaucoup d’énergie dans ce domaine et que les résultats sont là. Nous travaillons en totale confiance. Philippe je salue ton implication dans les dossiers que tu as en charge. Certains sont épineux et je vais m’arrêter  sur celui que nous suivons de façon conjointe : la désertification médicale du nord de notre communauté de communes. Nous avons pris à bras le corps ce dossier en faisant évoluer notre compétence. C’est un sujet complexe et sensible où chaque acteur porte une part de responsabilité d’un dossier dont le seul et unique objectif est de préserver une offre de santé de proximité pour tous les habitants de Bresse Revermont. Nous voulons de la solidarité dans ce projet pour que Personne ne soit oublié, que personne ne soit privilégié.  Pour cela nous devrons surmonter les egos et les égoïsmes car la solution ne peut venir que d’une volonté commune de tous les acteurs libéraux et publics.

Nous savons dans quel cadre la communauté de communes peut agir : le foncier et le bâti. Nous étudierons donc toutes les possibilités, mais il ne pourra y avoir de projet sans des professionnels impliqués. C’est le point de départ, et nous ne ferons rien avant d’avoir cette certitude et un vrai contrat de confiance. Chacun son rôle, chacun sa place, chacun ses responsabilités.

Pour ce qui est de l’action socialeles grands travaux sont terminés. Les locaux de Bletterans ont une utilisation optimisée entre les différents services à la petite enfance. Il en va de même à Sellières et bientôt des locaux complètements rénovés par la municipalité de Commenailles seront à disposition pour l’Accueil de loisirs. Marie Paule Ponthieux qui a en charge ce domaine, ainsi que celui des personnes âgées avec la maison de retraite des pâquerettes et l’EHPAD des jardins du Seillon complétera. Marie Paule  je tiens à te renouveler toute ma confiance sur ces dossiers qui te tiennent à cœur et dans lesquels tu es pleinement investie. Je tiens à remercier Arnaud Gelhaye pour son travail, la qualité de sa gestion et le professionnalisme de son équipe dirigeante. Nous avons maintenant un établissement qui a trouvé la sérénité dans son fonctionnement et pour moi c’est un grand pas de fait. Pour l’avenir j’ai souhaité que la commission action sociale entame des réflexions sur les autres modes de garde pour la petite enfance (MAM, Micro crèches…) et sur des solutions alternatives d’hébergement pour les personnes vieillissantes.

Tourisme et environnement,sont des domaines où Stéphane Lamberger excelle, il faut dire que ce sont aussi des domaines qu’il connait bien. Stéphane, je te remercie pour ton implication et particulièrement pour ton action à l’Office de Tourisme de Pole ou tu officies en tant que trésorier alors que tu n’es qu’adjoint. Ensemble nous nous investissons au sein de cette structure où j’ai souhaité garder une place au sein du CA pour soutenir l’action du président Denis conte. Il est à l’initiative de nombreux projets dont celui qui va faire entrer l’OT en catégorie 1. Cher Denis continue ton ouvrage sans relâche malgré les nombreuses difficultés c’est important pour nos territoires. Vous verrez que nous avons de nombreux projets pour 2016. Ils s’appuieront  sur nos atouts que sont la nature, le patrimoine bâti, nos deux petites citées comtoises de caractères, la voie verte, les étangs, les sentiers de randonnées et d’interprétations, et toutes les animations culturelles ou festives qui font de Bresse-Revermont une terre d’accueil et que le développement touristique  restera en 2016 une priorité.

L’environnementne sera pas oublié avec  une nouvelle étude Natura 2000, la persistance de nos actions pour l’éco pôle de Desnes avec le CPIE et le programme d’éducation à l’environnement qui est en train de se construire  avec les écoles volontaires.

Nous avons, en 2015, commencé à travailler sur la compétence Aménagement de l’espace, ce domaine devient de plus en plus prégnant et si aujourd’hui chacun bâtit son PLU, nous nous rendons bien compte qu’une vision globale est nécessaire et ce particulièrement pour les espaces à vocation économique, de même que pour ce qui est environnemental et agricole. Nous menons, avec la chambre d’agriculture, des réflexions et nous avons rencontré plusieurs fois le monde agricole. Je souhaite que nous puissions mieux nous connaitre et travailler ensemble au développement de Bresse Revermont en préservant l’intérêt général car Les sujets sont nombreux allant des circuits courts, à la valorisation des AOP AOC, à la gestion des espaces agricoles donc à l’urbanisme également.

La culture :qu’il fut long le chemin pour voir aboutir ces deux nouveaux espaces médiathèques mais voilà le premier est ouvert dans les anciennes halles à Sellières. Je trouve ce nouveau lieu culturel particulièrement réussi et il a permis de remettre en valeur les halles dans leur ensemble. C’est le résultat de l’action coordonnée de la commune et de la communauté de communes. Il est déjà adopté par les Sellièrois et démontre s’il en était besoin au vu des inscriptions qu’il fallait le faire. Mais je laisse à Dominique Méan le soin de vous expliquer plus en détail tous les points de cette compétence qu’elle gère avec la passion et l’enthousiasme que je lui connais et cela contre vents et marées. Je ne peux pas ne pas vous parler d’un dossier qui me tient à cœur, autant qu’à Dominique, c’est mémoire du territoire. Ce dossier avance bien également grâce à son implication et bientôt vous pourrez découvrir les premiers résultats sur un site internet dédié.  Notre volonté est bien de continuer à développer l’action culturelle, de nous appuyer sur les forces vives que sont les associations pour ainsi renforcer l’attractivité de notre territoire.

Oublier la voirie serait un sacrilège et Daniel urbain  me rappellerait à l’ordre. Mon cher Daniel la voirie c’est intéressant, mais c’est complexe et c’est sensible. Merci pour ta disponibilité car tu ne comptes pas ton temps pour travailler sur les programmes, suivre les travaux et de ce fait tu es souvent sur le pont ! Je pense que c’est ce qui ressortira de ton intervention ! Cette année nous devrons poursuivre nos réflexions car la voirie devra comme les autres budgets participer à l’effort de contraintes budgétaires et les ouvrages d’arts pèsent lourdement sur nos dépenses. A nous tous de trouver le bon réglage du curseur entre l’indispensable et le nécessaire.

Et si je ne vous parlais pas de la base de Desnes vous seriez frustrés ou déçus. Nous avons enfin signé une promesse de vente qui nous libère de tous les actes précédents et nous redonne la pleine propriété du site. Le promoteur « CAP REAL » a déposé un permis d’aménager qui est entré  dans la phase d’étude publique. Et pour 2016 si vous me demandez quand les premiers engins vont arriver, je vous répondrai : dès que nous aurons levé les interrogations sur les relations juridiques et administratives entre le promoteur et nous sur l’utilisation des plans d’eau, réglé les problèmes de l’encadrement de la baignade et rencontré les différents acteurs intéressés par une intervention sur ce domaine dans le cadre d’un projet co-construit pour et avec les habitants du secteur.

Vous le voyez ce tour d’horizon vous brosse ce que pourrait être le quotidien à Bresse Revermont si nous nous laissions aller à la douce léthargie quotidienne qui est la nôtre.

Mais je vous rassure et vous le savez, notre bateau sera encore secoué par de nombreuses vagues issues des diverses réformes prises, ou à venir, et du décalage dans le temps de leurs incidences.

Pour garder le cap nous écrivons notre projet de territoire, il sera un véritable outil de pilotage, un projet stratégique qui prépare des décisions d’investissement et de fonctionnement autour d’un objectif simple : renforcer l’attractivité de notre communauté de communes pour accueillir de nouvelles énergies et pour offrir les services aujourd’hui nécessaires à tous et préparer l’avenir des futures générations dans de bonnes conditions.

C’est pourquoi ce Projet de territoire est à mon sens un véritable acte de confiance. Confiance dans l’avenir, confiance dans le travail commun des habitants, des associations, des entreprises, des commerçants, des services de la communauté de communes, des communes et des élus.

Nous n’oublions pas que nous devons apporter notre contribution aux efforts engagés par l’Etat pour résorber les déficits et la dette publique. Cette année sera donc également tendue en terme de recettes pour notre collectivité et nous aurons à étudier toutes les pistes, y compris, en dernier ressort, celle du levier fiscal.

Le schéma de mutualisation que nous aurons à adopter au prochain conseil fait partie des pistes à approfondir. Grâce à la mutualisation de nos moyens, nous pourrons renforcer les synergies entre les communes et l’intercommunalité et enrichir nos pratiques communes. Nous devrons continuer à nous interroger sur des mutualisations qui dépassent le périmètre de notre communauté comme nous l’avons fait pour le droit au sol avec Champagnole et Conté de Grimont. C’est dans cet esprit communautaire, porté par l’intérêt général, que le Territoire offrira un service plus proche des attentes de nos concitoyens.

S’il est des sujets sensibles à aborder celui du scolaire et périscolaire en fait partie, mais plus particulièrement le scolaire. Gageons que nous saurons éclaircir le travail du cabinet d’étude pour qu’il nous donne des éléments concrets d’aide à la décision. Je pense que sur le périscolaire nous pourrons avancer et trouver les complémentarités et les solutions qui donneront plus d’efficacité sur ce domaine. Pour le scolaire la réflexion s’impose pour que nous puissions présenter un contre-projet à l’inspection d’académie. Je déteste attendre le dernier moment et prendre les décisions suite à une injonction. Il est de notre devoir de  réfléchir et de préparer l’avenir plutôt que de le subir.

Un exemple est celui des conséquences suite à la présentation du schéma d’intercommunalité. Dans ce cas je reste fidèle à la position que j’ai défendu et qu’ensemble nous avons défendu : non au démantèlement des communautés de communes. Et pour nos collègues des coteaux de la Haute Seille la proposition faite par l’état aurait dû être en premier lieu           un choix de  rattachement en intégralité à une autre communauté de communes avant de parler de démantèlement.

Je refuse également que l’on fasse porter le poids de cette décision sur la commune nouvelle.  Si il n’y avait pas eu de commune nouvelle les conditions auraient été les mêmes qu’aujourd’hui.

Nous allons réfléchir avec la CCCHS à la possibilité d’un territoire commun, à un projet commun, à une vision partagée, aux valeurs que nous voulons que porte ce territoire et nous regarderons quelles en sont les conséquences humaines pour les personnels, financières pour les collectivités. Nous saurons je n’en doute pas trouver des solutions et faire des choix qui permettent  au mieux de conserver les acquis sinon de limiter les écarts. Je crois aux vertus de la collégialité, et à notre capacité à trouver des points de concorde pour faire avancer une nouvelle dynamique communautaire.

Mesdames et Messieurs, l’avenir s’ouvre à nous, traçons ensemble notre cap, définissons les contours comme nous l’avons fait jusqu’à présent.

C’est dans la réussite de notre communauté de communes qui voit encore croitre sa population  que je puise mon optimisme et ma confiance.

Cet optimisme et cette confiance je veux vous la traduire  à travers un message  de sérénité, de volonté, de foi en l’avenir.  Notre rôle dans ce monde en perpétuelle évolution est de les anticiper pour mieux les préparer, de lancer les chantiers nécessaires à l'amélioration de notre cadre de vie, de favoriser la sérénité et la  tranquillité.  C’est pourquoi malgré ces perturbations, malgré les incertitudes, nous allons ensemble continuer à avancer pour que notre territoire conforte ses atouts.

 Pour terminer  je vous renouvelle mes vœux pour une santé de fer pour  faire tout ce que le quotidien vous impose, et tout ce que vous voudriez imposer au quotidien,

 Une année de bonheur  qui commence de bonne heure jusqu’à tard le soir

 Une année de réussite personnelle et professionnelle qui vous ouvre à l’épanouissement personnel

En résumé Une belle et bonne année de partage et d’harmonie.

 

Je vais maintenant passer la parole aux vice-présidents et je vous remercie de votre indulgence  et de votre compréhension pour l’entorse au protocole que nous allons faire. Ayant salué toutes les personnes présentes ou représentées je les dispenses de le faire au début de chacune de leurs interventions ce qui nous permettra d’avoir plus de temps pour vous rencontrer pendant le moment de convivialité.

 

Monsieur le Maire

Madame la conseillère départementale, Monsieur le conseiller départemental,

Mesdames Messieurs les Maires,

Mesdames Messieurs les conseillers municipaux,

Mesdames et Messieurs les représentants des sapeurs pompiers de la gendarmerie et des services de l’état

Mesdames Messieurs les présidents d’associations

Mesdames Messieurs

 

Tout d’abord je tiens à remercier votre Maire Bernard Joly et son conseil de m’avoir invité à partager avec vous ce moment de convivialité et de me permettre de présenter à la population de Sellières, aux bénévoles, aux pompiers, gendarmes, représentant des services de l’état et aux élus, en mon nom, au nom de tous les conseillers communautaires et de l’ensemble du personnel de la communauté de communes, nos vœux les plus sincères.

Que cette année 2016 vous préserve, qu’elle vous apporte tous les ingrédients du bonheur et tous les éléments qui vous aideront à réaliser vos projets personnels, associatifs et professionnels.

Nous avons, je le crois, établi une relation de confiance avec les membres de votre équipe municipale et je les remercie de leur implication et de leur participation au sein de la communauté de communes.

Cette relation est d’autant plus importante que nous traversons une période de turbulences due à la reforme territoriale et à ces incidences sur les périmètres des collectivités. Après le remodelage des cantons nous avons subi le passage aux grandes régions. Maintenant ce sont les exercices imposés d’un régime grossissant qui est prescrit pour les communautés de communes. Ajoutons la loi sur les communes nouvelles et le tourbillon déstabilisant est complet. Je ne doute pas que pour l’habitant français lambda ce soit nébuleux, alors je vous laisse imaginer combien c’est compliqué pour nous élus de prendre des décisions dans ce contexte et cet empressement  déraisonnable.

Heureusement qu’en 2011 nous avions pris la décision de fusionner et de créer Bresse-Revermont pour atteindre ainsi une taille suffisamment importante et passer au dessus du seuil de 7558 habitants. Mais nous restons malgré  nos 37 communes et environ 12 000 habitants sous le seuil, hors dérogation, de 20 000 habitants. Cette épée de Damoclès qui continue à nous menacer  nous incite à réfléchir et voir bien au-delà de 2016.

Bresse-Revermont est également impactée par la création de commune nouvelles avec des conséquences immédiates et importantes sur notre vie rurale. La création d’une commune nouvelle est un acte irréversible qui, à mon avis, requière un regard autre que financier, car il s’agit bien d’une fusion totale : un seul conseil, un seul secrétariat, une gestion unique des anciennes entités. Tout cela mérite un peu de temps et un minimum de précaution. Le seul vrai intérêt à prendre en compte dans une telle décision c’est celui de l’apport aux habitants de la collectivité quelque soit sa taille.

Je sais combien il est déjà difficile de simplement mutualiser des moyens, qu’ils soient humains ou autres ; combien il est déjà difficile de travailler ensemble sur des compétences que collectivement nous avons décidé de prendre. Je trouve que cette urgence imposée est source de déstabilisation et de confusion nuisible à la sérénité nécessaire aux prises de décisions.

C’est bien ce qui conforte ma vision sur les fusions de communautés de communes qui ne doivent pas être établies que sur des règles mathématiques.

Bien au contraire la première réflexion qui doit nous guider nous oblige à prendre en compte les bassins de vie, les spécificités des territoires ruraux, les capacités de ceux-ci à trouver des solutions dans des coopérations à tous les niveaux.

Ne croyez pas que ces désorganisations et ces incertitudes nous effraient, non, simplement elles perturbent nos réflexions, ralentissent nos initiatives, freinent nos  actions, et soyez sur qu’elles n’entament en rien notre volonté d’avancer, de  maitriser notre sort, de poursuivre notre chemin et d’ouvrir de nouvelles voies pour notre communauté de communes.

Je vous propose maintenant de faire le bilan des actions pour cette année 2015 et une prospective pour 2016 en balayant les compétences de la communauté de communes.

 

Pour le développement économique : Nous avons livré dans les délais le bâtiment de la boucherie à Commenailles et nous avons conforté ce commerce. C’est aussi ce que nous ferons avec la boulangerie à Chaumergy, dossier qui sera lancé en 2016. Nous avons fait l’acquisition d’un bâtiment à Sellières pour permettre l’installation d’une boucherie qui, si tout se passe bien, devrait également ouvrir en 2016. Nous sommes également en recherche d’acquisition foncière pour l’installation d’entreprise sur notre territoire.  

Nous avons également pris à bras le corps le dossier de désertification médicale, en faisant évoluer notre compétence. Nous avons la volonté  affirmée de préserver des services de santé au plus près de tous les habitants de Bresse Revermont mais le résultat dépend de la volonté d’installation des professionnels de santé. Nous le ferons dans le cadre de ce que nous savons faire : trouver des subventions, construire des bâtiments et faire assurer le reste à charge par les loyers des utilisateurs. Nous étudierons donc toutes les possibilités, mais il ne pourra y avoir de projet sans des professionnels impliqués. C’est le point de départ de tout projet, et nous ne feront rien avant d’avoir cette certitude et un vrai contrat de confiance. Chacun son rôle, chacun sa place, chacun ses responsabilités.

Pour le tourisme : je tiens à saluer le travail réalisé par Mr le Président de l’Office de Tourisme qui a initié un travail de fond pour permettre à l’OT d’obtenir le label 1ere Catégorie et pour nous faire entrer dans une reconnaissance plus grande et plus forte de notre territoire.

La commission a lancédes actions qui se poursuivront en 2016 comme  pour le sentier des maitres de forges dont la signalétique s’est fortement dégradée. Il fera l’objet d’une rénovation pour lui redonner tout son attrait.

La création d’une route des saveurs, un forum des associations, un livret de valorisation des paysages et des AOC et AOP du territoire, sans oublier contes en chemin et les différents entretiens sur  nos circuits de randonnée.

Pour la base de Desnes nous avons enfin abouti avec le promoteur à un accord qui nous sort de la léthargie dans lequel ce dossier était plongé. Nous avons passé un premier cap avec la signature d’un compromis de vente qui nous redonne la pleine propriété des terrains et plans d’eau jusqu’à la signature des différentes ventes prévues avec le promoteur. Ce dernier a déposé un projet qui va bientôt faire l’objet d’une étude publique et nous pourrons pendant ce même temps nous pencher sur  la remise en état du plan d’eau de baignade et de ses abords. Il nous faudra toutefois réaliser les études nécessaires aux premiers travaux de remise en état et régler les problèmes de responsabilités sur les obligations pour la baignade. Nous allons pouvoir, en travaillant avec les différents acteurs du territoire, permettre à la population locale de profiter à nouveau de cet espace dans de bonnes conditions.

Pour la culture :nous avons achevé et ouvert au publicl’espace médiathèque des halles à Sellières. Je trouve ce nouveau lieu culturel particulièrement réussi. Il a permis de remettre en valeur les halles dans leur ensemble. C’est le résultat de l’action coordonnée de la commune et de la communauté de communes et j’espère que toutes les Sellièroises et Sellièrois  adopteront cet endroit qui est également fait pour la discussion, l’échange et la convivialité. Il est à vous, toutes générations confondues, faites le vivre ! Il doit être un nouveau point d’attractivité pour Sellières et toutes les communes proches. Nous serons présents à travers l’animation culturelle spécifique de cet espace et en créant un lien très étroit avec les associations culturelles locales. Vous allez bientôt recevoir le bulletin intercommunal « entre vert et bleu » et le programme d’animation « les culturales » vous trouverez le résultat de ces collaborations les nombreux spectacles de grande qualité qui sont associés.

Pour la voirienous continuons à investir et à restaurer les routes : plus de 330 km sur la communauté de communes. C’est une compétence qui prend 1/8 de notre budget soit plus de un million d’euros pour garantir un réseau de qualité. Si ce n’était pas la communauté de communes qui l’exerçait, nos communes ne pourraient pas mener de front les réalisations qu’elles font ainsi que le maintien de leur voirie et de leurs ouvrages d’art. D’ailleurs concernant le domaine des ouvrages d’art vous avez pu remarquer que, comme je m’y étais engagé, des travaux d’aménagements du pont de l’abattoir ont été réalisés pour qu’il soit enfin, également utilisable par les pompiers.

Pour l’action sociale :nous avons conforté et stabilisé les services en place : les 3 accueils de loisirs, le Relais assistants maternels et lancé le lieu d’accueil enfants parents. La commission mènera en 2016 des réflexions sur des possibilités d’accueils différents pour la petite enfance et les évolutions d’hébergements pour les personnes vieillissantes.

Pour l’avenir :nous avons lancé en 2015 l’élaboration d’un projet de territoire et nous verrons son aboutissement en avril 2016. Il définira nos actions au moins pour les 5 ans à venir et nous permettra de maintenir un cap, de travailler dans la sérénité et la confiance parce que nous l’aurons élaboré ensemble.

Nous avons déclenché une étude de faisabilité pour une éventuelle prise de compétence scolaire et, ou,  périscolaire. Celle-ci devrait également se terminer en avril et nous aider à prendre une décision sur ce sujet important pour notre communauté de communes.

Nous aurons également à façonner notre schéma de mutualisation pour faire en sorte qu’il soit porteur à court ou moyen terme d’économies et d’efficacité et qu’il nous aide à réaliser nos projets. C’est important car malgré les baisses de dotations il nous faut trouver des capacités d’investissements suffisantes pour continuer à travailler à l’attractivité de notre territoire, à la vitalité de nos commerces et entreprises et au bien être de nos habitants.

Je crois en nos forces pour atteindre ces objectifs, en notre capacité à être solidaire dans l’action, à notre volonté de faire de Bresse Revermont un territoire attractif, accueillant et dynamique.

Mon souhait pour 2016 est de construire avec tous les acteurs de notre territoire une communauté de communes forte, reconnue, dynamique, une communauté qui maitrise son destin et forge son avenir. Pour vous je souhaite la santé, l’épanouissement et la réussite pour une année 2016 emplie d’un bonheur partagé.

         Merci de votre attention

Madame la conseillère départementale, Monsieur le conseiller départemental,

Mesdames Messieurs les Maires,

Mesdames Messieurs les conseillers municipaux,

Mesdames et Messieurs les représentants des sapeurs pompiers et de la gendarmerie et des services de l’état

Mesdames Messieurs les présidents d’associations

Mesdames Messieurs

 

Tout d’abord je remercie Mr le Maire et son conseil municipal pour cette invitation à partager avec vous ce moment de convivialité qui marque le passage à l’année nouvelle.

 

Je vous présente en mon nom, au nom de tous les conseillers communautaires et de l’ensemble du personnel de la communauté de communes, nos vœux les meilleurs pour l’année 2016.

 

A vous, habitantes et habitants de Chaumergy, ainsi qu’à vos proches, je souhaite que l’ordinaire de cette nouvelle année soit fait de santé bonheur et prospérité pour que 2016 soit exceptionnelle.

 

A vous, Mesdames et Messieurs les représentants du milieu associatif et tous les bénévoles, je souhaite une année riche en projets et réussites, forte en joie et gaité pour continuer à contribuer à la prospérité de votre village et, au-delà, à celle de Bresse Revermont.

 

A vous, Mesdames et Messieurs les représentants des sapeurs pompiers, de la gendarmerie et des services de l’état, je souhaite une année paisible au service du bien être des habitants.

 

A vous, Mesdames et Messieurs les élus, je souhaite qu’au milieu de tous les chamboulements, nous sachions continuer à nous appuyer sur les valeurs républicaines pour conforter l’indispensable solidarité nécessaire pour la vie de notre territoire. La solidarité est notre plus grande richesse ; celle qui nous permettra d’accomplir nos projets !

 

Voici faite la transition avec la Communauté de Communes dont vous faites partie. Je la veux ouverte, proche des communes, proche de tous les habitants qui la composent. Je veux qu’elle soit un espace de solidarité, un espace ou la mutualisation des moyens apporte des solutions efficaces permettant des rationalisations financières.

 

Cet espace de solidarité nous le construisons au quotidien avec vos élus, qui s’impliquent, qui proposent et qui décident. La communauté de communes n’est pas une structure à part, mais à part entière. Elle est le fait des élus du territoire qui veulent s’investir et partager, qui veulent raisonner au-delà des frontières communales, pour faire que chaque habitant puisse bénéficier un peu de ce qui est fait ici ou ailleurs.

Vous le savez, jamais rien n’est définitivement établi, et ce que nous avons construit peut être remis en cause par une évolution législative.

 

C’est le cas avec la réforme des collectivités (loi NOTRe) qui fait entrer notre communauté de communes dans les turbulences qui agitent les territoires des communautés de communes voisines, comme les coteaux de la Haute Seille. Heureusement que nous avions déjà fusionné en 2011 pour atteindre une taille suffisamment importante et passer au dessus du seuil de 7558 habitants. De ce fait nous ne risquons pas un démantèlement, mais nous restons malgré  nos 37 communes et environ 12 000 habitants sous le seuil, hors dérogation, de 20 000 habitants. C’est une épée de Damoclès qui continue à nous menacer et qui nous incite à réfléchir et voir au-delà de 2016 ou 2020.

 

Déjà perturbé par le changement de périmètre des cantons et le partage des compétences entre les communautés de communes, le département  et la grande région Bourgogne Franche comté fraichement créée, nous le sommes par une nouvelle loi votée permettant la création de communes nouvelles issues de la fusion de plusieurs communes.

 

C’est bien ce qui est le plus déstabilisant, ces réformes et ces lois qui se percutent, qui obligent à faire dans l’urgence, sans donner le temps de la réflexion et de la concertation.

 

Pourtant les conséquences sur notre vie rurale sont immédiates et importantes. La création d’une commune nouvelle est un acte irréversible qui, à mon avis, requière un regard autre que financier, car il s’agit bien d’une fusion totale : un seul conseil, un seul secrétariat, une gestion unique des anciennes entités. Tout cela mérite un peu de temps et un minimum de précaution. Le seul vrai intérêt à prendre en compte dans une telle décision c’est celui de l’apport aux habitants de la collectivité quelque soit sa taille.

 

Bresse-Revermont est impactée par la création de commune nouvelles qui,  si elles ne bouleversent pas ses fondements quand elles sont sur son propre territoire, peuvent être déstabilisantes quand une des communes peut faire le choix de rejoindre un autre territoire comme c’est le dilemme pour la commune d’Arlay.

 

Je sais combien il est déjà difficile de simplement mutualiser des moyens, qu’il soit humains ou d’autre ordre, combien il est déjà difficile de travailler ensemble sur des compétences que collectivement nous avons décidé de prendre. Je trouve qu’il y a dans cette urgence imposée une dose de schizophrénie qui ne donne pas la sérénité nécessaire aux prises de décisions.

 

C’est bien ce qui conforte ma vision sur les fusions de communautés de communes qui ne doivent pas avoir pour seule raison de faire des entités établies à l’aune de règles arithmétiques. Force est de constater que c’est le cas aujourd’hui : plus le nombre d’habitants est élevé, plus les montants financiers sont élevés, mieux cela semble être bon. Mais la première réflexion qui doit nous guider ne peut être qu’humaniste. Tout nous oblige à prendre en compte les bassins de vie, les spécificités des territoires ruraux, les capacités de ces territoires à trouver des solutions dans des coopérations d’un niveau supérieur quand les projets le nécessitent. L’exemple  est le pays Lédonien aujourd’hui appelé Pôle de Developpement Territorial Rural. C’est la traduction même de ce que je viens d’exprimer.

 

Ne croyez pas que ces désorganisations et ces incertitudes nous effraient, non, simplement elles perturbent nos réflexions, ralentissent nos initiatives, freinent nos  actions, pour autant elles n’entament en rien notre volonté d’avancer, de  maitriser notre sort, de poursuivre notre chemin et d’ouvrir de nouvelles voies pour notre communauté de communes.

 

Passons maintenant à nos actions car en 2015 nous avons été actifs dans le cadre de nos compétences :

Pour le développement économiquenous avons livré dans les délais le bâtiment de la boucherie à Commenailles et nous avons conforté ce commerce. C’est aussi ce que nous ferons avec la boulangerie à Chaumergy et j’espère voir aboutir ce dossier en 2016. Nous avons fait l’acquisition d’un bâtiment à Sellières pour permettre l’installation d’une boucherie. Nous avons fait l’acquisition d’une parcelle pour l’installation d’entreprise sur la zone des foulletons et nous continuerons en 2016 en cherchant des solutions sur la zone commerciale LIDL à Bletterans.

Nous avons également pris à bras le corps le dossier de désertification médicale, en faisant évoluer notre compétence. Mais je tiens tout de suite à vous préciser que, si nous savons faire des bâtiments pour aider ou susciter, nous ne pouvons pas imposer nos choix à des professions libérales. Les tractations sont complexes et difficiles. Il ne peut y avoir de projet sans des professionnels impliqués. C’est bien là que le bas blesse. Malgré notre volonté affirmée, le résultat dépend à 90% de la volonté d’installation de ceux-ci. Mais nous ne lâcherons pas pour tenter contre vents et marées de préserver des services de santé au plus près de tous les habitants de Bresse Revermont.

 

Pour le tourisme, je tiens à saluer le travail réalisé par Mr le Président de l’Office de Tourisme qui a initié un travail de fond pour permettre à l’OT d’obtenir le label 1ere Catégorie et pour nous faire entrer dans une reconnaissance plus grande et plus forte de notre territoire.

La voie verte est aussi un élément important et je tiens à remercier très sincèrement et très vivement Danielle pour son opiniâtreté et sa persévérance. Grace à elle nombre d’entre nous peuvent aller se balader au calme, en famille dans une nature partagée avec tous.

La commission a lancédes actions qui se poursuivront en 2016 comme la création d’une route des saveurs, un forum des associations, un livret de valorisation des paysages et des AOC et AOP du territoire, sans oublier contes en chemin et les différents entretiens sur  nos circuits de randonnée.

Pour la base de Desnes nous avons enfin abouti avec le promoteur à un accord qui nous sort de la léthargie dans lequel ce dossier était plongé. Nous avons passé un premier cap avec la signature d’un compromis de vente qui nous redonne la pleine propriété des terrains et plans d’eau jusqu’à la signature des différentes ventes prévues avec le promoteur. Ce dernier a déposé un projet qui va bientôt faire l’objet d’une étude publique et nous pourrons pendant ce même temps nous pencher sur  la remise en état du plan d’eau de baignade et de ses abords. Il nous faudra toutefois réaliser les études nécessaires aux premiers travaux de remise en état et régler les problèmes de responsabilités sur les obligations pour la baignade. Nous allons pouvoir, en travaillant avec les différents acteurs du territoire, permettre à la population locale de profiter à nouveau de cet espace dans de bonnes conditions.

Pour la culturenous avons achevé et ouvert au publicl’espace médiathèque des halles à Sellières et celui de Bletterans est en bonne voie. Il fera partie de nos réalisations 2016. Nous avons poursuivi et nous poursuivrons l’animation culturelle en lien très étroit avec les associations culturelles. Vous allez bientôt recevoir le bulletin intercommunal « entre vert et bleu » dans lequel vous trouverez le programme d’animation « les culturales » qui trace cette activité sur toute l’année avec de nombreux spectacles de grande qualité.

Pour la voirienous continuons à investir et à restaurer les routes : plus de 330 km sur la communauté de communes. C’est une compétence qui prend 1/8 de notre budget soit plus de un million d’euros pour garantir un réseau de qualité. Si ce n’était pas la communauté de communes qui l’exerçait, nos communes ne pourraient pas mener de front les réalisations qu’elles font ainsi que le maintien de leur voirie et de leurs ouvrages d’art.

Pour l’action sociale :nous avons conforté et stabilisé les services en place : les 3 accueils de loisirs, le Relais assistants maternels et lancé le lieu d’accueil parents enfants. La commission mènera en 2016 des réflexions sur les possibilités d’accueils différents pour la petite enfance et les évolutions d’hébergements pour les personnes vieillissantes.

Pour l’avenir :nous avons lancé en 2015 l’élaboration d’un projet de territoire et nous verrons son aboutissement en avril 2016. Il définira nos actions au moins pour les 5 ans à venir et nous permettra de maintenir un cap, de travailler dans la sérénité et la confiance.

Nous avons déclenché une étude de faisabilité pour une éventuelle prise de compétence scolaire et, ou,  périscolaire. Celle-ci devrait également se terminer en avril et nous aider à prendre une décision sur ce sujet. Nous aurons également à façonner notre schéma de mutualisation pour faire en sorte qu’il soit porteur à court ou moyen terme d’économies et d’efficience et qu’il nous aide à réaliser nos projets.

Tout cela nous le construirons sans oublier le passé, mais en ayant toujours à l'esprit que le plus important demeure le futur. Ce futur qui n'est pas un cadeau mais un défi pour tout ce que nous construisons au présent.

 

Sachons croire en nos forces, soyons solidaires dans l’action, soyons volontaire pour notre territoire et ensemble au bout du chemin nous récolterons les fruits de nos initiatives. C’est mon souhait pour que 2016 soit une bonne année pour Bresse-Revermont. Une année qui nous ancre durablement dans le paysage des collectivités incontournables, de celles qui prennent leur destin en main et construisent leur avenir. 

         Merci de votre attention

white_arrow.png

Partenaires