Monsieur le Maire

Madame la conseillère départementale, Monsieur le conseiller départemental,

Mesdames Messieurs les Maires,

Mesdames Messieurs les conseillers municipaux,

Mesdames et Messieurs les représentants des sapeurs pompiers de la gendarmerie et des services de l’état

Mesdames Messieurs les présidents d’associations

Mesdames Messieurs

 

Tout d’abord je tiens à remercier votre Maire Bernard Joly et son conseil de m’avoir invité à partager avec vous ce moment de convivialité et de me permettre de présenter à la population de Sellières, aux bénévoles, aux pompiers, gendarmes, représentant des services de l’état et aux élus, en mon nom, au nom de tous les conseillers communautaires et de l’ensemble du personnel de la communauté de communes, nos vœux les plus sincères.

Que cette année 2016 vous préserve, qu’elle vous apporte tous les ingrédients du bonheur et tous les éléments qui vous aideront à réaliser vos projets personnels, associatifs et professionnels.

Nous avons, je le crois, établi une relation de confiance avec les membres de votre équipe municipale et je les remercie de leur implication et de leur participation au sein de la communauté de communes.

Cette relation est d’autant plus importante que nous traversons une période de turbulences due à la reforme territoriale et à ces incidences sur les périmètres des collectivités. Après le remodelage des cantons nous avons subi le passage aux grandes régions. Maintenant ce sont les exercices imposés d’un régime grossissant qui est prescrit pour les communautés de communes. Ajoutons la loi sur les communes nouvelles et le tourbillon déstabilisant est complet. Je ne doute pas que pour l’habitant français lambda ce soit nébuleux, alors je vous laisse imaginer combien c’est compliqué pour nous élus de prendre des décisions dans ce contexte et cet empressement  déraisonnable.

Heureusement qu’en 2011 nous avions pris la décision de fusionner et de créer Bresse-Revermont pour atteindre ainsi une taille suffisamment importante et passer au dessus du seuil de 7558 habitants. Mais nous restons malgré  nos 37 communes et environ 12 000 habitants sous le seuil, hors dérogation, de 20 000 habitants. Cette épée de Damoclès qui continue à nous menacer  nous incite à réfléchir et voir bien au-delà de 2016.

Bresse-Revermont est également impactée par la création de commune nouvelles avec des conséquences immédiates et importantes sur notre vie rurale. La création d’une commune nouvelle est un acte irréversible qui, à mon avis, requière un regard autre que financier, car il s’agit bien d’une fusion totale : un seul conseil, un seul secrétariat, une gestion unique des anciennes entités. Tout cela mérite un peu de temps et un minimum de précaution. Le seul vrai intérêt à prendre en compte dans une telle décision c’est celui de l’apport aux habitants de la collectivité quelque soit sa taille.

Je sais combien il est déjà difficile de simplement mutualiser des moyens, qu’ils soient humains ou autres ; combien il est déjà difficile de travailler ensemble sur des compétences que collectivement nous avons décidé de prendre. Je trouve que cette urgence imposée est source de déstabilisation et de confusion nuisible à la sérénité nécessaire aux prises de décisions.

C’est bien ce qui conforte ma vision sur les fusions de communautés de communes qui ne doivent pas être établies que sur des règles mathématiques.

Bien au contraire la première réflexion qui doit nous guider nous oblige à prendre en compte les bassins de vie, les spécificités des territoires ruraux, les capacités de ceux-ci à trouver des solutions dans des coopérations à tous les niveaux.

Ne croyez pas que ces désorganisations et ces incertitudes nous effraient, non, simplement elles perturbent nos réflexions, ralentissent nos initiatives, freinent nos  actions, et soyez sur qu’elles n’entament en rien notre volonté d’avancer, de  maitriser notre sort, de poursuivre notre chemin et d’ouvrir de nouvelles voies pour notre communauté de communes.

Je vous propose maintenant de faire le bilan des actions pour cette année 2015 et une prospective pour 2016 en balayant les compétences de la communauté de communes.

 

Pour le développement économique : Nous avons livré dans les délais le bâtiment de la boucherie à Commenailles et nous avons conforté ce commerce. C’est aussi ce que nous ferons avec la boulangerie à Chaumergy, dossier qui sera lancé en 2016. Nous avons fait l’acquisition d’un bâtiment à Sellières pour permettre l’installation d’une boucherie qui, si tout se passe bien, devrait également ouvrir en 2016. Nous sommes également en recherche d’acquisition foncière pour l’installation d’entreprise sur notre territoire.  

Nous avons également pris à bras le corps le dossier de désertification médicale, en faisant évoluer notre compétence. Nous avons la volonté  affirmée de préserver des services de santé au plus près de tous les habitants de Bresse Revermont mais le résultat dépend de la volonté d’installation des professionnels de santé. Nous le ferons dans le cadre de ce que nous savons faire : trouver des subventions, construire des bâtiments et faire assurer le reste à charge par les loyers des utilisateurs. Nous étudierons donc toutes les possibilités, mais il ne pourra y avoir de projet sans des professionnels impliqués. C’est le point de départ de tout projet, et nous ne feront rien avant d’avoir cette certitude et un vrai contrat de confiance. Chacun son rôle, chacun sa place, chacun ses responsabilités.

Pour le tourisme : je tiens à saluer le travail réalisé par Mr le Président de l’Office de Tourisme qui a initié un travail de fond pour permettre à l’OT d’obtenir le label 1ere Catégorie et pour nous faire entrer dans une reconnaissance plus grande et plus forte de notre territoire.

La commission a lancédes actions qui se poursuivront en 2016 comme  pour le sentier des maitres de forges dont la signalétique s’est fortement dégradée. Il fera l’objet d’une rénovation pour lui redonner tout son attrait.

La création d’une route des saveurs, un forum des associations, un livret de valorisation des paysages et des AOC et AOP du territoire, sans oublier contes en chemin et les différents entretiens sur  nos circuits de randonnée.

Pour la base de Desnes nous avons enfin abouti avec le promoteur à un accord qui nous sort de la léthargie dans lequel ce dossier était plongé. Nous avons passé un premier cap avec la signature d’un compromis de vente qui nous redonne la pleine propriété des terrains et plans d’eau jusqu’à la signature des différentes ventes prévues avec le promoteur. Ce dernier a déposé un projet qui va bientôt faire l’objet d’une étude publique et nous pourrons pendant ce même temps nous pencher sur  la remise en état du plan d’eau de baignade et de ses abords. Il nous faudra toutefois réaliser les études nécessaires aux premiers travaux de remise en état et régler les problèmes de responsabilités sur les obligations pour la baignade. Nous allons pouvoir, en travaillant avec les différents acteurs du territoire, permettre à la population locale de profiter à nouveau de cet espace dans de bonnes conditions.

Pour la culture :nous avons achevé et ouvert au publicl’espace médiathèque des halles à Sellières. Je trouve ce nouveau lieu culturel particulièrement réussi. Il a permis de remettre en valeur les halles dans leur ensemble. C’est le résultat de l’action coordonnée de la commune et de la communauté de communes et j’espère que toutes les Sellièroises et Sellièrois  adopteront cet endroit qui est également fait pour la discussion, l’échange et la convivialité. Il est à vous, toutes générations confondues, faites le vivre ! Il doit être un nouveau point d’attractivité pour Sellières et toutes les communes proches. Nous serons présents à travers l’animation culturelle spécifique de cet espace et en créant un lien très étroit avec les associations culturelles locales. Vous allez bientôt recevoir le bulletin intercommunal « entre vert et bleu » et le programme d’animation « les culturales » vous trouverez le résultat de ces collaborations les nombreux spectacles de grande qualité qui sont associés.

Pour la voirienous continuons à investir et à restaurer les routes : plus de 330 km sur la communauté de communes. C’est une compétence qui prend 1/8 de notre budget soit plus de un million d’euros pour garantir un réseau de qualité. Si ce n’était pas la communauté de communes qui l’exerçait, nos communes ne pourraient pas mener de front les réalisations qu’elles font ainsi que le maintien de leur voirie et de leurs ouvrages d’art. D’ailleurs concernant le domaine des ouvrages d’art vous avez pu remarquer que, comme je m’y étais engagé, des travaux d’aménagements du pont de l’abattoir ont été réalisés pour qu’il soit enfin, également utilisable par les pompiers.

Pour l’action sociale :nous avons conforté et stabilisé les services en place : les 3 accueils de loisirs, le Relais assistants maternels et lancé le lieu d’accueil enfants parents. La commission mènera en 2016 des réflexions sur des possibilités d’accueils différents pour la petite enfance et les évolutions d’hébergements pour les personnes vieillissantes.

Pour l’avenir :nous avons lancé en 2015 l’élaboration d’un projet de territoire et nous verrons son aboutissement en avril 2016. Il définira nos actions au moins pour les 5 ans à venir et nous permettra de maintenir un cap, de travailler dans la sérénité et la confiance parce que nous l’aurons élaboré ensemble.

Nous avons déclenché une étude de faisabilité pour une éventuelle prise de compétence scolaire et, ou,  périscolaire. Celle-ci devrait également se terminer en avril et nous aider à prendre une décision sur ce sujet important pour notre communauté de communes.

Nous aurons également à façonner notre schéma de mutualisation pour faire en sorte qu’il soit porteur à court ou moyen terme d’économies et d’efficacité et qu’il nous aide à réaliser nos projets. C’est important car malgré les baisses de dotations il nous faut trouver des capacités d’investissements suffisantes pour continuer à travailler à l’attractivité de notre territoire, à la vitalité de nos commerces et entreprises et au bien être de nos habitants.

Je crois en nos forces pour atteindre ces objectifs, en notre capacité à être solidaire dans l’action, à notre volonté de faire de Bresse Revermont un territoire attractif, accueillant et dynamique.

Mon souhait pour 2016 est de construire avec tous les acteurs de notre territoire une communauté de communes forte, reconnue, dynamique, une communauté qui maitrise son destin et forge son avenir. Pour vous je souhaite la santé, l’épanouissement et la réussite pour une année 2016 emplie d’un bonheur partagé.

         Merci de votre attention

white_arrow.png

Partenaires